PDFE-mail


n°4-cat-xxvii-(4)
n°4-cat-xxvii-(1)
n°4-cat-xxvii-(5)
n°4-cat-xxvii-(6)

DELAUNE Etienne

Les douze Mois de l'année (Première suite). c.1561.

Réf : CAT XXVII n°4

Prix:
15000,00 €
Description de l'oeuvre
Artiste : 

Etienne DELAUNE

Paris ou Orléans c.1518 † Strasbourg c.1583

Technique :

Suite complète de 12 planches gravées à l'eau-forte et au burin.

Etat de conservation :

Epreuves sur papier vergé, anciennement collées par les bords sur papier XVIIIème. Une petite tache brune en pied et coup de planche fragilisé en haut pour le mois de Janvier, un pli d'impression sur 8cm en bas pour Avril et Novembre, coupées par endroit au niveau de la marque du cuivre pour quatre planches.

Dimensions :

H177(180)xL237(243)mm environ chaque planche.

Références :

Robert-Dumesnil, n°225 à 236.

 

Courboin, n°4517.

 

La gravure française à la Reniassance, BNF, n°106. 

Divers :

 

Très belles épreuves, à petites marges, du Ier état sur II (avant les chiffres et l'adresse "F.L.D Ciartres Excudit").

 

 

 

Première planche (Janvier) signée de l'initiale "S" à la pointe au bas du cartouche.

 

 

 

Chaque sujet décrivant une saison est entouré d'une frise d'ornements inspirée de l'Ecole de Fontainebleau.

 

 

 

Initialement connu comme orfèvre, excellant dans l'exécution de médailles et employé par la Monnaie de Paris, il le fut également plus tard en tant que dessinateur et graveur. Ses premières gravures datées remontent à 1561, mais il est possible qu'il ait commencé à graver dès les années 1540.

 

 

« Marqué par l'art de l'École de Fontainebleau, il est l'auteur de plus de quatre cents gravures au burin, tantôt originales, tantôt d'interprétation (450 selon Robert-Dumesnil ; 444 selon Pollet) […] L'œuvre gravé de Delaune est très vaste. Il se compose en grande majorité de pièces de petites tailles et de formes diverses, exécutées avec une extrême minutie. Allégories, sujets mythologiques, sujets pieux, scènes de chasses et de combats, grotesques sont les thématiques dominantes.» (BNF)

 

 

« Depuis le Moyen-Âge, on illustre le passage des saisons en représentant les travaux agricoles avec la succession des signes du zodiaque. Delaune a gravé au cours de sa carrière deux séries des Mois de l’année, de tailles différentes mais aux compositions très proches. Toutes deux ont connu un grand succès auprès des artisans en raison de la possibilité de décliner leur thématique sur des ensembles : on les retrouve ainsi reproduites sur de multiples séries d’assiettes en émail de Limoges, mais aussi sur des coupes en argent doré, des vitraux civils ou des horloges » (Exposition « Graver la Renaissance, Etienne Delaune et les Arts décoratifs », Dossier de presse, Musée de la Renaissance du 16 oct. Au 3 février 2020).

 

 

Cette première série, aux scènes rectangulaires et aux bordures élaborées, est également appelée la suite des « Grands mois », en comparaison à sa deuxième suite de format ovale et plus petite, sans bordure ni légende. La suite gravée était le genre favori de Delaune, il a produit une cinquantaine de cycles (Les cinq sens, l’Ancien Testament, Les quatre Continents) ce qui représente près de 90% de son œuvre gravé.

 

 

 

Dans chaque gravure de cette suite, l’artiste indique le mois en question dans la légende du bas et en plaçant au-dessus le signe du zodiaque correspondant. Les bordures d’une composition élégante évoquent l’art de la tapisserie ; elles rappellent également les compositions à fresque créées par Rosso et Le Primatice pour la Galerie François Ier de Fontainebleau.

 

 

 

Belle et rare suite complète du premier tirage.

 

 

Le British Museum est l'un des rares musées à posséder également cette série en premier état.